1/4

NOTRE DÉONTOLOGIE

 

 

L'approche spécifique de LDS  & CO, fondée sur la culture coaching de l’école Vincent Lenhardt, respecte les mêmes principes du code déontologique des fédérations du coaching (ICF, EMCC, SF Coach).

 

Principes LDS & CO pour la satisfaction de nos clients

 

• Respect et relation neutre 

 

  • La relation coach-coaché est fondée sur un lien d’égal à égal et de respect mutuel.

  • Le coach n’impose pas un projet à son client mais plutôt il aide les bénéficiaires de l’accompagnement à prendre du recul/hauteur par rapport à leur métier et leur communique les informations/représentations.

  • Le commanditaire, in fine, prend les décisions qu’il juge les plus adaptées selon le contexte exposé.

 

• Confidentialité 

 

  • Les bénéficiaires du coaching peuvent être amenés à  livrer des informations confidentielles qui sont indispensables à la compréhension de leur contexte professionnel : ces informations restent confidentielles.

  • La confidentialité est l’un des principes clés du code de déontologie de LDS & CO : elle est respectée dès la phase initiale d’échange avec le client et tout le long de la prestation, même si le contrat n’est pas signé, et après sans limite de temps.

• Indépendance 

 

  • Le processus du coaching d’entreprise doit être indépendant.

  • Le client du coach est la personne coachée, même lorsque le coaching est réalisé à la demande d’un tiers (N+1 ou Drh par exemple). Le coaché et le commanditaire du coaching sont dans une relation indépendante dans leur contrat de séance en lien avec le contrat de l’entreprise. LDS & Co propose des réunions « pour faire le point » sur le coaching en cours afin d’informer le commanditaire de l’avancement du coaching ou de ses blocages sans détails ni information confidentielle au coaché.

  • Le coach sélectionné pour l’accompagnement doit être impartial et objectif : tout conflit d’intérêt lié, par exemple, à des implications capitalistiques dans l’entreprise est évité.

• Recul 

 

  • Le coach prend le maximum de recul vis-à-vis de la personne accompagnée afin de garder une attitude objective et d’éviter le phénomène de transfert. Dans cet objectif, le coach est lui-même challengé par un autre coach durant les séances de supervision mensuelle que la déontologie LDS & CO impose (facturation à l’appui).

 

• Transparence

 

  • La relation coach-coaché est encadrée par différents niveaux de contrats.

  • Un contrat écrit adapté aux besoins du client est établi et lui est fourni avec en annexe la charte de déontologie LDS & Co de référence.

LDS & CO COACHING

Mobilité France et International

 

Laurence DUCHAMP

laurenceds@ldsandco.com

DÉVELOPPER VOTRE

ENTREPRISE AUTREMENT

Nos adresses

 

Baya Axess

3 cours Charlemagne

 69 002 LYON

 

4 place de l’Opéra

75 002 PARIS

MUSIQUE

© 2015 LDS&CO

Web Design : GWD Marion Triverio